Spirométrie ou épreuve fonctionnelle respiratoire

La spirométrie est un examen qui permet de dépister et d’évaluer la gravité d’un certain nombre de maladies respiratoires. Ses résultats dépendent de plusieurs facteurs individuels : le sexe, l’âge et la taille et aussi de l’origine ethnique. L’interprétation des résultats se fera par rapport à la moyenne observée dans une population de référence. Cet examen permet en outre de conserver, dans le dossier médical, un graphique qui permettra la comparaison avec des mesures ultérieures.

Principe

La spirométrie est un examen simple et non douloureux qui nécessite une bonne participation du sujet examiné. Il consiste à mesurer les volumes respiratoires, par l’intermédiaire d’un embout buccal, relayé à un appareil enregistreur appelé spiromètre.

Déroulement

Pour pratiquer cet examen dans les conditions les meilleures, il faut être détendu, les vêtements libres.
L’examen se pratique en position debout. Il ne faut pas s’appuyer, ni laisser les mains dans les poches.
L’embout doit être placé 1 à 2 centimètres en arrière des dents, les lèvres bien closes autour de l’embout, la langue sous ce dernier
Un pince-nez peut être mis en place au début de la manoeuvre
Il faut ensuite suivre les indications de l’opérateur qui ordonnera le déroulement de la manoeuvre : “gonflez à fond, soufflez, videz tout l’air de vos poumons, etc.”.
Pour toutes ces manoeuvres, il est essentiel de produire un effort maximal.

Précautions

Aucune précaution particulière n’est nécessaire pour cet examen.
Il est toutefois recommandé d’éviter de le pratiquer en période de bronchite aiguë.
On recommande également d’emporter avec soi les médicaments prescrits contre une maladie respiratoire, l’asthme par exemple. La spirométrie permettra d’en apprécier l’efficacité.

Somnolence diurne

Savoir dépister les maladies du sommeil dès l’adolescence, la maladie de Gelineau peut commencer très tôt.

Les maladies de l’éveil sont depuis 2013 prises en compte pour l’obtention du permis de conduire.

Leur physionomie a été transformée par les progrès de la thérapeutique qui permettent une vie pratiquement normale.

La somnolence induite par les médicaments est un problème de santé publique, mais elle n’est pas encore évaluée.

Le dépistage des rythmes biologiques (gens du matin et du soir) devrait permettre une meilleure adaptation socioprofessionnelle.

Le travail à horaires décalés est souvent très difficile à supporter et entraîne de nombreux troubles physiques et psychologiques.

Beaucoup de gens prennent des risques énormes par méconnaissance des troubles de la vigilance.

La vigilance est étudiée par les échelles de somnolence et les tests de latence d’endormissement et de maintien de l’éveil au moindre doute.

De courtes siestes, parfois de quelques minutes, permettent de rétablir rapidement la vigilance dans la journée.

Les toxiques (comme l’alcool et les drogues) sont source de somnolence, de même les excitants par contre coup.

Astrologie 2015: l’Essentiel du Sagittaire

Saturne en transit Sagittaire est très important en 2015, mais aussi en 2016 et 2017, car il restructure votre personnalité en vous confrontant à certaines limites. Par nature, vous êtes intéressé par la croissance spirituelle et intellectuelle et vous avez tendance à ne pas trébucher sur les limites, les structures, les traditions. Saturne dans votre signe vous montre, probablement à travers toutes sortes de freins, que la croissance peut être atteint non seulement largement, mais aussi de manière intensive. Il vous apporte la modération, l’organisation des idées et des actions, le pragmatisme. Il ne semble pas très agréable pour un Sagittaire, non?

De plus, comme si Saturne elle-même ne serait pas apporter assez d’ennuis, cette planète répond aux enjeux des énergies transitant par le signe de la Vierge, qui est responsable de la carrière, de la dignité sociale et de la puissance dans votre thème. Eh bien, l’esprit de haut niveau peuvent profiter de la place entre la Vierge et Sagittaire pour atteindre la grandeur des dons spirituels et intellectuels au moyen de mesures raisonnables, le travail persistant et en mettant l’accent sur ​​les droits. Mais pour les autres, la même place peut être réel meule, comme ils disent, ils ne les laissent pas ou déplacer des montagnes – comment autrement, mais – en face de tout le monde.

Jusqu’au 25 Août 2015 Black Moon (Lilith) transite le signe de la Vierge, ce qui signifie la carrière et l’image sociale dans le dossier du Sagittaire. Si il ya un problème moral (tel que défini par la société de nos jours) ou tout refus d’assumer la responsabilité, il est possible qu’ils finiront par venir à la lumière et donc de saper votre autorité socio-professionnel. À partir du 11 Août, Jupiter commence son transit en Vierge, trop. Bien que ce soit la planète que tout le monde attend le plus de chances de et, en même temps, la planète qui gouverne votre signe, ainsi, sa position ne fait pas les choses simples pour vous à tous. Jupiter en Vierge peut conduire à de beaux résultats au long de votre parcours professionnel, mais seulement à condition que vous trouverez des ressources de patience, l’attention, le scrupule, la coopération et le soutien de votre équipe. En ce qui concerne la croissance socio-professionnel, je préfère compter sur (Tête de dragon) le transit de Noeud Nord en Vierge, entre le 12 Novembre 2015 et le 9 mai 2017.

Mais dans cette circonstance de carrière difficile, il peut sembler … ne disons pas des dommages collatéraux, mais le bénéfice de garanties. Je fais référence à des revenus réels, résultant des travaux, en particulier à l’automne, lorsque les transits planétaires en Vierge ont un bon soutien de Pluton en Capricorne.

En bref: 2015 est la première année d’une période marquée par la restructuration de la personnalité et de la croissance. Ceux-ci seront atteints à travers les défis qui vous obligent à travailler sur l’organisation des compétences, en assumant pleinement les tâches, la recherche ou la construction d’une structure au sein de laquelle vous serez en mesure de matérialiser dons intellectuels et inspirations spirituelles que le signe du Sagittaire distingue généralement par.

Les troubles du rythme circadiens pathologiques

Le syndrome de retard de phase

Le sujet ne peut s’endormir avant une heure tardive de la nuit, même en se couchant plus tôt. Cela conduit souvent à la prise d’hypnotiques ou de produits comme l’alcool qui s’avèrent totalement inefficaces. Le sommeil est ensuite tout à fait normal et la somnolence diurne est due au manque de sommeil qui en découle. Il peut exister chez le nourrisson et le jeune enfant, mais n’est souvent retrouvé qu’à partir de l’adolescence et de l’âge adulte.

L’étude des horaires de sommeil pendant les vacances est indispensable au diagnostic. L’heure de coucher se situe en général au-delà d’une heure du matin et l’heure de lever entre 10 et 14 heures. Il s’agit souvent d’un trouble qui affecte toute la vie et donc qu’il faut dépister dès l’adolescence pour envisager une vie professionnelle adaptée. L’obligation de se lever tôt pour aller travailler peut aboutir à un véritable syndrome dépressif.

Le recalage du sommeil peut être obtenu :

• Soit en retardant progressivement l’heure du coucher de deux ou trois heures tous les 3-4 jours pendant trois semaines environ (4 heures, 7 h, 10 h… jusqu’à 22 h). C’est la chronothérapie qui s’appuie sur le principe qu’il est beaucoup plus facile de retarder l’heure de sommeil que de l’avancer. Les repas doivent alors être pris en fonction des heures de sommeil. L’heure de coucher et surtout l’heure de lever doivent rester stable pendant quelques temps.

• Soit en avançant progressivement l’heure du coucher après privation de sommeil. C’est la technique la plus utilisée chez le nourrisson et chez l’enfant. Elle peut être pratiquée chez l’adulte le week-end après une privation de sommeil de 36 heures. Ces techniques donnent souvent des résultats aléatoires à long terme. Les traitements médicamenteux sont la plupart du temps inefficaces et inutiles. Seule la mélatonine permet un endormissement précoce, mais elle doit être poursuivie tout le temps et les conséquences à long terme ne sont pas encore connues.

Le syndrome d’avance de phase

Avec coucher et lever précoces, est rarement rencontré.

Les syndromes hypernycthéméraux

Les sujets sont décalés d’une heure ou deux par jour, malgré la présence des synchronisateurs habituels. Assez rares dans la population générale, ce syndrome se retrouve plus fréquemment chez les aveugles qui se plaignent à la fois d’insomnie et de somnolence diurne. Il faut éliminer une lésion cérébrale en premier lieu (tumeur de l’hypothalamus) et rechercher une cause psychologique chez le sujet voyant. Puis le diagnostic se fait par l’agenda de sommeil. Chez les sujets “non voyants”, c’est l’absence de synchroniseur lumière-obscurité qui est en cause : il est donc nécessaire de renforcer les synchroniseurs matinaux. Chez le sujet voyant, le traitement est souvent plus délicat et tient compte surtout des facteurs psychologiques.